Réagissez, encouragez-nous, rendez ce blog vivant : laissez vos commentaires !

Cliquez sur les images pour les visualiser en haute définition.

lundi 25 mars 2013

Photos au hasard des expos

Au ras du sol...


... dans l'Hôtel Abisso...


... au Centre d'Art Contemporain de Genève : http://www.centre.ch/


Difficile pour l'amateur de sommets de se retrouver sur le plancher (des vaches ?). Pour autant, les perspectives y sont tellement inhabituelles, les profondeurs de champs tellement incontrôlables et les situations de prise de vue tellement rafraîchissantes que cet exercice, somme toute classique de la photo, est toujours un plaisir...
... d'autant plus sur ce sol chaotique.

R

mardi 12 mars 2013

Araviski (2/2)

Deux instantanés de la course pour finir sur le sujet...

Sur les courses de ski-alpinisme, le matériel et le contenu du sac à dos sont "réglementés". On doit trouver, dans le sac, le sacro-saint triptyque de sécurité (ARVA + pelle + sonde) mais aussi une paire de crampons (pour les passages techniques), un casque, un baudrier, une longe (pour se "vacher" sur les cordes fixes installées sur certains passages), une frontale (départ à 6h30 du matin oblige), un pansement de compression, une couverture de survie (pour survivre !)... et un sifflet (a priori pour siffler mais je n'ai pas bien compris l'intérêt de siffler en course !). En version "matériel lourd", cela donne à peu près ça :



La course se déroulait dans les combes des Aravis et s'articulait autour du "Trou de la Mouche" : une arche naturelle en pierre qui permet de passer d'une combe à une autre. On le voit en haut à droite de la photo. Un classique du coin, porte entre deux microcosmes... mais qui reste un lieu insolite et toujours surprenant.


R

samedi 9 mars 2013

Araviski (1/2)


L’Aiguille d’Argentière est un splendide sommet, à la structure complexe et harmonieuse, culminant à près de 4000 m d’altitude. Elle fait face avec humilité aux plus belles faces nord du massif du Mont Blanc (celles des Courtes, des Droites et de la Verte).

Sa toponymie invite à la rêverie :
A l’Ouest, une « voie Whymper » évoque les grandes heures de l’alpinisme.
En face sud, un « Glacier du Milieu », bordé de deux longues arêtes (l’Arête du Jardin et l’Arête Straton), n’aurait pas déplu à Tolkien.
A l’Est, un « couloir en Y » dont la symbolique rappelle à l’alpiniste l’importance des choix... en montagne comme dans la vie.
Un « Yatagan » et un « Minaret » en guise d’antécimes pour transporter l'imaginaire sur les rives de la mer de Marmara.

Et puis, il y a cette face nord. Dominant le glacier de Saleina, elle aurait pu être juste belle et pure si, comme toutes les faces nords, elle ne portait son fardeau de drames.

C’est sur ce beau sommet, qu’en juin dernier, Stéphane Brosse termina sa course. Stéphane Brosse, c’était l’un des plus beaux palmarès du ski-alpinisme. Il avait tout simplement tout gagné (Mezzalama, Patrouille des Glaciers, Pierra Menta, championnats de tous niveaux, records d’ascension au Mont Blanc et sur Chamonix-Zermatt…).  Une référence dans le milieu. Presque une légende.
C’était aussi un homme à la recherche d'une certaine forme d’esthétisme en montagne comme en témoigne sa traversée des Aravis, celle de Belledonne ou son projet dans le massif du Mont Blanc.
Il me plaisait aussi de voir en ce montagnard polyvalent le père de famille qu’il était.


Une course lui est consacrée ce week-end dans son jardin des Aravis ; course sur laquelle nous nous alignerons… nous et nos microbes (inch allah).

A suivre...

Aravis - sous le Trou de la Mouche


Liens accessibles depuis le blog :
   Stéphane Brosse, un homme libre : Stéphane Brosse
   Traversée des Aravis : Aravis

vendredi 1 mars 2013

Pierre et le Loup

Quelques études pour une nouvelle version de Pierre et le Loup...







 Les premières esquisses:

Le fusil à bouchon doit peut-être un peu trop à Walt Disney...















 



A suivre...